La ville lumière avec sa Tour Eiffel fermée puis rouverte, illuminée de Bleu Blanc Rouge.

Tour Eiffel bleu blanc rouge (capture d'écran Twitter)
Tour Eiffel bleu blanc rouge (capture d'écran Twitter) © / Antoine Adam

DansLe Figaro ce matin, Etienne de Montety, le directeur duFigaro littéraire fait résonner les mots du Général de Gaulle sur le « Paris outragé, brisé, martyrisé ».

L'histoire se répète, écrit-il. Paris dont le nom serait tiré du Gaulois « Pario » , « le chaudron », une ville qui a donc partie liée avec le bouillonnement, souligne de Montety.

« Paris libéré ? ». Il faudra être patient, peut-être encore des larmes et de l’espérance, et faire un pari, celui d'une victoire sur le fanatisme.

Extrait de la chanson « Paris Tour Eiffel »de Jacques Hélian et son orchestre :

__

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.