Les Cubains vont-ils pouvoir voyager plus facilement ?

C'est que l'on pourrait croire après l'annonce hier d'une reforme très attendue à partir de la mi-janvier. L'an prochain, les Cubains n'auront plus besoin que de leur seul passeport pour quitter l’île.

Depuis les années 60, les candidats au voyage doivent solliciter « la carte blanche » et présenter une lettre d'invitation du pays étranger.

Depuis plus de 50 ans, les rares Cubains qui voyagent ne peuvent s'absenter plus de 11 mois sous peine de voir leur biens personnels confisqués par l'administration cubaine et d'être considérés comme des expatriés définitifs.

La reforme annoncée hier offre donc plus de souplesse et de liberté.

Mais à y regarder de plus près, on découvre que cette réforme ne concerne pas tous les Cubains, car pour pouvoir sortir du pays, il faut encore passer par toute une série de filtres contraignants.__

Le casier judiciaire ou une dette envers l'Etat cubain peut encore empêcher de partir. Ce sera toujours difficile également pour les ingénieurs cubains, les docteurs et autres universitaires, car les autorités cubaines craignent toujours la fuite des cerveaux.__

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.