Pleurer sur son sort ne ferait pas avancer les choses. Bien au contraire ! C'est ce que montre une étude repérée sur le site INC et relayée par le Huffington Post dans un article__ qui présente les "quatre bonnes raisons d'arrêter de se plaindre selon la science".

Se plaindre à haute voix serait néfaste, même, à notre santé mentale.

Le pire étant de se plaindre de choses sur lesquelles on n'a pas d'emprise , c'est un peu comme si on se cognait la tête contre un mur :il y a plus de coups à prendre que de bien à se faire.

En fait tout est dans la nuance, car pleurnicher auprès de ses amis, par exemple, après une rupture amoureuse cela peut effectivement nous aider à remonter la pente.

Mais point trop n’en faut, tourner en boucle peut aussi devenir mauvais pour l'entourage qui subit ça comme une pollution.

Dernier constat à connaître quand on se plaint, c'est que les pensées négatives attirent les pensées négatives : c’est donc bien une spirale vicieuse.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.