Le café est de moins en moins consommé au restaurant.

En 2002, nous dit le Figaro, 1 client sur 2 finissait son repas en commandant un café.

Dix ans plus tard, on est passé à seulement 1 client sur 3.

« Au bureau, les machines individuelles à expresso nous ont fait beaucoup de tort » explique le président des cafés bars au sein du syndicat SynHorcat.

Pour ne rien arranger, le café consommé hors du domicile a augmenté de près de 5% en 2 ans, pour atteindre en moyenne 1,56 euro.

Croissant et café
Croissant et café © Juan Fernández

Alors, déjà, les restaurateurs cherchent la parade : cela passerait, disent-ils, par le « café gourmand », celui que l'on boit en savourant une mignardise, car quand c'est fait avec amour, ça change tout.

Extrait de l'Affaire Louis Trio : "Bois ton café" :

« Au restaurant, le petit noir perd du terrain », article relevé dans les pages "saumon" du Figaro .

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.