Comme une envie de lumière ce matin, de la luminothérapie et de la vitamine D. En Suède, la ville de d'Umea ne bénéficie en hiver que d'une heure de soleil par jour.

Alors, pour éviter l'angoisse, les habitants font de la luminothérapie jusque dans la rue. Les abribus sont désormais équipés de panneaux lumineux censés rebooster les malheureux privés de soleil.

Dans le journal La Croix également, lisez ce matin le billet d'Alain Rémond qui n'en peut plus de ces nuits trop longues et ces jours trop courts. Heureusement, « ça ne va pas durer » annonce-t-il, car à partir d'aujourd'hui 19 décembre, nous ne perdrons plus une seule minute de soleil.

« Nous tenons le bon bout. Enfin la nuit a cessé de grignoter le jour. Enfin le cours du temps s'inverse, même si la date officielle du solstice reste le 21 décembre ».

Les minutes de soleil en plus, « on ne les gagnera que le soir », précise Alain Rémond. Mais peu importe : l'essentiel, c'est que l'on gagne enfin quelque chose. La crise étant ce qu'elle est, ça nous changera quand la lumière jaillira.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.