Tous ceux qui ont déjà fumé du cannabis vous le diront : « l'appétit vient en fumant ». Les habitués parlent de la « munchies attaque », ce besoin irrépressible de manger après avoir fumé un joint. Mais pourquoi ? Par quel mécanisme fumer du hachich ouvre-t-il l'appétit?

Un homme roule un joint de cannabis.
Un homme roule un joint de cannabis. © Thom Lang/Corbis

Des chercheurs de Bordeaux puis ceux de la Yale School of Medicine, dans le Tennessee, ont fini par percer ce mystère. Leurs travaux sont publiés dans la revueNature.

Pour faire simple, on va dire le THC du cannabis, le célèbre tétra-hydro-cannabinol, brouille les capteurs de satiété du cerveaux, d'où cette fringale qui surgit après avoir fumé.

L'expérience a été menée sur des souris : celles qui planaient mangeaient bien plus que celles qui n'avaient pas reçu de tétra-hydro-cannabinol.

Et si cette étude a été menée, c’est pour mieux appréhender le phénomène chez ceux qui prennent du cannabis pour des raisons thérapeutiques :

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.