Lycéens et lycéennes sont invités à porter une jupe aujourd'hui, pour dénoncer les inégalités entre les hommes et les femmes.

Lycéens jouant le jeu de la journée de la jupe
Lycéens jouant le jeu de la journée de la jupe © AFP / FRED DUFOUR

Cette "journée de la jupe" est la première à être organisée dans toute la France, à l'appel de plusieurs syndicats lycéens.

L'idée de cette journée est née il y a onze ans, dans un lycée technologique près de Rennes. Elle a ensuite été relayée par des associations comme Ni putes ni soumises.

Et ce que soulève la jupe, ce sont des questions d'éthique, de sexisme et de solidarité. Mais ça ne plaît pas à tout le monde. Il y a trois ans, lors d'une précédente journée de la jupe, le député Les Républicains, Eric Ciotti, avait parlé d'une journée "ridicule et dangereuse", car capable de favoriser, selon lui, la théorie du genre à l'école.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.