laurent joffrin à la tête de libération
laurent joffrin à la tête de libération © reuters

Vous vous souvenez peut-être de la chronique "Nous sommes un journal" que les salariés inquiets deLibération avaient publiée dans le quotidien.

Cela avait d'ailleurs duré trop longtemps au goût de la direction, qui vient d'imposer une nouvelle règle de "non dénigrement" à tous les employés du journal.

Hier, les 250 salariés de Libé ont menacé de faire grève s'ils n'obtenaient pas l'autorisation de publier une nouvelle tribune dans le journal pour exprimer leur inquiétude.

Ce texte qui faisait peur à la direction, vous pourrez le lire ce matin dans Libération . Il dénonce le climat de défiance qu'impose le projet de la direction, qualifié d'irréaliste par les signataires qui s'opposeront à tout départ contraint.

Dans le collimateur également, le futur modèle économique du journal que les salaries jugent hasardeux.

Ce plan n'a pas fini d'énerver les salariés de Libération .

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.