Louis Aragon à Lyon le 19 juin 1981 pour la présentation de "La messe d'Elsa"
Louis Aragon à Lyon le 19 juin 1981 pour la présentation de "La messe d'Elsa" © cc

Au moment où l'on s'apprête célébrer le trentième anniversaire de la mort d'Aragon, Iinternet multiplie les articles dénonçant la censure dont aurait fait preuve la maison Gallimard en supprimant un chapitre avant la parution du livre de Daniel Bougnoux, Aragon, la confusion des genres .

Daniel Bougnoux est un expert d'Aragon et il reproche au légataire testamentaire du poète, Jean Ristat, de l'avoir censuré par l'intermédiaire de l'éditeur Gallimard.

Le chapitre coupé avant parution évoquait un épisode raconté de façon assez carnavalesque : une drague homosexuelle entre Aragon et Daniel Bougnoux lui-même, par une chaude après-midi de juillet 1973. Bougnoux avait 29 ans.

Comme le dit l'auteur du livre, chez Aragon, la confusion des genres ne s'entend pas seulement sur le plan littéraire .

Il n'y a pourtant aucune nouveauté dans le fait d'évoquer l'homosexualité d'Aragon. Dès les années 1930, Drieu la Rochelle avait évoqué l'homosexualité -il faudrait dire la bisexualité- d'Aragon, en particulier dans le roman Gilles paru, déjà à l'époque, chez Gallimard.

Les amours d'Aragon... Jusqu'à perdre la raison.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.