Pialat
Pialat © radio-france

Dans Libération ce matin le portrait d'Antoine Pialat, 22 ans. Il n'avait que 12 ans quand son cinéaste de père est mort.

La cinémathèque de Paris propose une rétrospective Maurice Pialat. Ses films, mais aussi ses toiles, car Maurice Pialat avait fait des études de peinture ; une rétrospective signée Serge Toubiana.

De Maurice Pialat on évoque souvent les coups de gueules et les fâcheries et dans Libération ce matin, son fils Antoine trouve assez triste la façon dont on parle parfois de son père.

Lui retient d'abord le père aimant et attentionné : « il m'a acheté ma première console de jeux Nintendo. D'ailleurs, il trouvait génial le jeu Mario Kart ».

Longtemps, Antoine Pialat a dit qu'il préférait Police parmi tous les films de son père. En fait il n'en est plus certain. D'ailleurs, il n'a pas encore vu tous les films de son père. Il ne sait pas pourquoi. « Peut-être pour attendre le bon moment », dit-il.

Maurice Pialat, un sourire dans la voix. Ecoutez-le en 1980, sur le tournage de Loulou, avec Gérard Depardieu.

Evénement(s) lié(s)

Maurice Pialat à la cinémathèque

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.