C'est un reportage diffusé vendredi sur le site internet de France Télévisions.

Reportage qui se passe sur la promenade des anglais à Nice. Une femme dont on ne voit pas le visage car elle porte un niqab vient déposer une gerbe de fleurs en hommage aux victimes de l’attentat de juillet.

Capture écran du reportage de France Télévisions
Capture écran du reportage de France Télévisions © Emmanuelle Lagarde

Une autre femme qui regarde la scène finit par demander à la femme en niqab si elle a conscience de faire de la provocation. Et la femme en niqab répond très calmement. Il y aura finalement beaucoup de respect chez ces deux femmes qui finiront par rire ensemble.

Bel exemple de tolérance mutuelle et beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux sur le port du niqab, dont on rappelle qu'il est interdit en France.

Et selon France Télévisions, la rencontre entre les deux femmes est fortuite. Or c'est une version que remet en cause le journaliste et écrivain Hugues Serraf sur le site Atlantico.

Car la femme en niqab n'est pas n'importe qui : il s'agit en fait de Stéphanie Lécuyer, une sorte de porteuse officielle de la burqa dans l'Hexagone depuis deux décennies.

De plus on voit à l'image un certain Rachid Nekkaz, que Hugues Serraf qualifie de " businessman dont la vocation dans la vie est de payer les amendes des "burquettes" verbalisées sur la voie publique ".

Contacté par le magazine l'Obs, la journaliste de France Télévision qui a réalisé ce reportage donne sa version des faits. Au départ il s'agissait d'un portrait de ce même Rachid Nekhaz. C'est lui qui a entraîné la femme en niqab sur le lieu de commémoration. Les équipes de France 3 ont suivi, sans savoir encore si elles allaient tourner des images.

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.