Dimanche en début de soirée, il faudra dépouiller. Et cette fois, nous ne sommes pas certains de connaître les noms des deux qualifiés dès 20 heures comme d’habitude.

Le dépouillement
Le dépouillement © AFP / JEFF PACHOUD

C’est ce que craignent quelques sondeurs relayés par le Huffington Post. Car pour cette présidentielle, les bureaux de vote fermeront une heure plus tard : à 19h et non pas 18h , ce qui laisse très peu de temps - une heure de moins - aux instituts de sondages, pour donner des indications fiables dès 20h. D'autant que les écarts s'annoncent serrés.

Et contrairement à une idée reçue, les premières tendances ne sont pas faites à partir de sondages sorties des urnes, mais bien des premiers dépouillement sur des sites représentatifs.

Tout va donc dépendre - cette fois plus qu’avant - de la vitesse de dépouillement entre 19 et 20h.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.