dispositif de sécurité déployé à bugarach pour la "fin du monde"
dispositif de sécurité déployé à bugarach pour la "fin du monde" © reuters

Puisque, ce matin, nous sommes encore de ce monde, fêtons cela en musique, avec Nino Ferrer qui se rappelle à notre bon souvenir.

Un titre peu connu, le bien nommé « Blues en fin du monde ». Mis en ligne il y a deux jours par les amis du chanteur, qui mit fin à ses jours en août 1998.

Le « blues en fin du monde », comme un clin d’œil à cette apocalypse fantasmée, la première de l'ère internet.

Un extrait du dernier album de Nino Ferrer sorti en 1993, « Désabusion », contraction de « désabuser » et « désillusion ».

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.