FREE HUGS à Hibiyakoen, Tokyo Prefecture, 2007
FREE HUGS à Hibiyakoen, Tokyo Prefecture, 2007 © CC Jesslee Cuizon / Jesslee Cuizon

Et cela dure depuis les années 80. Se mettre quelques secondes dans les bras d'un ou d'une autre pour se sentir mieux, pourquoi s'en priver ?

Mais on parle bien du câlin en tant qu'accolade: une étreinte amicale, "un câlin à la verticale" car "à l'horizontale", c'est une autre histoire.

D'ailleurs, c'est un homme d'Eglise, un révérend américain qui eut l'idée en 1986 de la première journée des câlins. Il avait constaté que le début d'année, jusqu'à la St Valentin du 14 février, était une période propice à la déprime.

Ainsi sont nées les "Free Hugs", qui proposent de faire l'accolade gratuitement dans la rue sans demande de contrepartie.

Juste un peu de chaleur humaine, d'échange émotionnel, une étreinte amicale, dans la rue ou au bureau, avec une pancarte pour montrer qu'on est disponible.

L'équipe

Mots-clés: