Pleine page dans Le Parisien Aujourd’hui en France. Il s'est vendu cette année 1 million 700.000 platines, c'est le double des ventes de l'an dernier.

La seule usine en France à fournir des disques vinyles : MPO, en Mayenne n'arrive plus à fournir.
La seule usine en France à fournir des disques vinyles : MPO, en Mayenne n'arrive plus à fournir. © Getty / Nicolevanf

La seule usine en France à fournir des disques vinyles : MPO, en Mayenne n'arrive plus à fournir. 15 millions de disques microsillons sont sortis de l'usine cette année.

Les amateurs les plus anciens réécoutent leur vieux disques et les plus jeunes qui n'ont connu que le CD et le MP3 découvrent une qualité du son remarquable qui sort de cet objet vintage.

L'engouement pour le vinyle, c'est un triomphe qu'aucune grande enseigne n'a vraiment vu venir.

Dans Le Parisien, un vendeur de la FNAC explique qu'il y a sept ans déjà il a tenté de sensibiliser sa hiérarchie, mais en guise de réponse, on lui a ri au nez sur le thème "et pourquoi pas le retour de la cassette à bande". Peu de monde a vraiment anticipé le triomphe du vinyle pour réécouter de la musique soul en microsillon.

► ECOUTEZ AUSSI Damon Albarn invité de Laura Leishman faisait une interview entrecoupée de vinyles qu'il avait sélectionnés dans l'immense discothèque de Radio France.

► ECOUTEZ AUSSI Salif Kheita a lui aussi fait son "radio vinyle"... C'était au micro de Soro Solo

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.