Le Figaro dresse ce matin l'inventaire des biens ayant appartenu au scénariste et qui seront mis en vente les 12 et 13 mai prochains chez Drouot. Des biens en provenance de sa maison de Dourdan dans l'Essonne.

Des centaines d'œuvres d'art, des photographies, celle de Céline avec qui il était ami ( il voulait d'ailleurs adapter Voyage au bout de la Nuit à l'écran).

À vendre également :d'anciennes éditions d'ouvrages de Balzac, Stendhal, Victor Hugo ou Zola, des livres parfois annotés par leurs auteurs, car chez Michel Audiard , sous le masque du populaire, il y avait le littéraire.

Dans cet « inventaire à la Audiard » comme l'écrit Le Figaro ce matin, on trouve encore des vélos de course, un roman que Michel Audiard n'avait pas eu le temps de terminer et qui devait s'intituler Le Chant du Départ.

Enfin quelques scénarios originaux de ses propres films, dont le délicieuxElle cause plus… elle flingue , en 1972, avec Bernard Blier et Annie Girardot .

Michel Audiard
Michel Audiard © INA
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.