C’était hier matin à 11h52 précisément. Christine Boutin écrit sur son compte Twitter, sans plus de précaution : "mort de #Chirac".

France, Paris 17/05/2014 Meeting du label Force Vie mené par Christine BOUTIN pour les élections européennes.
France, Paris 17/05/2014 Meeting du label Force Vie mené par Christine BOUTIN pour les élections européennes. © Maxppp / Francois Lafite/Wostok Press

Quelques minutes plus tard, devant emballement sur les réseaux sociaux, la famille Chirac enverra un démenti à l'AFP. Un communiqué pour dire que Jacques Chirac est toujours hospitalisé. La famille demande aussi qu'on respecte la tranquillité de l'ancien président. Car c'est bien de cela qu'il s'agit : de respect et de dignité.

Sur Twitter, les commentaires dénonçaient hier à la mi journée « les vautours qui rôdent pour annoncer cette mort en premier ».

Je vous épargne les messages les plus injurieux envers la présidente du Parti Chrétien Démocrate, mais la teneur est toujours la même pour dénoncer son indécence.

« Boutin enterre Chirac bien vite pour une militante de la mort dans la dignité » pouvait-on lire.

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.