Les chinois n’épargnent plus les femelles éléphants pourtant dépourvues d'ivoire. Désormais La peau des pachydermes les intéresse également.

Article relevé dans le journal "Le Monde"

Les éléphants birmans et laossiens sont dans la ligne de mire des braconniers qui pillent et tuent  pour le compte des  chinois au nom de la  médecine  traditionnelle.  Car la peau d'éléphant pilée est supposée  soigner les  troubles gastriques ou l'eczéma. 

La peau du pachyderme est exploitée également par les  fabricants  de bracelets très en vogue en ce moment  en Chine. 

Chez les chinois, tout est bon pour faire de l'éléphant d’Asie un animal en voie de disparition. 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.