Les méthodes que les DRH utilisent seraient inefficaces pour trouver la perle rare. C'est ce que dénonce aux États-Unis un professeur de psychologie sociale de l'Université du Michigan, Richard Nisbett.

Selon lui, convoquer seulement cinq candidats, seulement pour les recevoir trente minutes chacun, ce n'est pas la meilleure méthode pour dénicher la bonne personne. On lira cela sur le site Slate.fr et également dansThe Guardian britannique.

Le centre de recrutement de l'Armée de terre de Lyon est submergé
Le centre de recrutement de l'Armée de terre de Lyon est submergé © MaxPPP

Pour optimiser les chances de trouver le futur bon professionnel, le bon candidat pour le poste, il faudrait d'abord multiplier considérablement le nombre d'entretiens d’embauche.

C'est la « loi des grands nombres » qu'il faudrait appliquer, celle qui veut que « plus l'échantillon est large, plus on tombe juste ».

Mais cela demanderait de longs mois de démarches, un délai, un investissement que toutes les sociétés n'ont pas le luxe de s’offrir.

La plupart se contente donc de faire passer des entretien d'embauche au plus pressé, au petit bonheur la chance. Et le pire, c'est que cela peut marcher en comptant sur le hasard.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.