En Ukraine, le président destitué Ianoukovitch a pris la fuite, abandonnant sa luxueuse résidence à 30Km au nord de la capitale. Et quelle résidence ! Une immense propriété dans un parc privé, les Ukrainiens ont pu visiter samedi. Non pas l'intérieur du bâtiment, mais les abords. Tout a été fait pour éviter les pillages et de basculer dans le "syndrome du palais de Saddam Hussein" dévasté en Irak après la chute du tyran en 2003.

les députés ukrainiens destituent le président ianoukovitch
les députés ukrainiens destituent le président ianoukovitch © reuters

Une propriété luxueuse, avec une station service privative: un zoo abritant des espèces rares, notamment des dizaines d'autruches, un yacht club aménagé dans un Gallion, bateau en bois reconstruit à l'identique. On y trouve aussi une statue de sanglier et sa facture retrouvée affiche un prix de 100.000 dollars.

Le plus kitsch reste les WC, construits sur un trône de mosaïque noire et dorée, une tête de lion au bout de chaque accoudoir, car il y a des accoudoirs.

Un Ukrainien ébahi, s'adressant a un journaliste de Libération lance "vous avez Disneyland en France, nous on a désormais ce palais" , que certains envisagent d'ailleurs de transformer en musée de la corruption, pour ne pas oublier.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.