Dans VSD , on lira 6 pleines pages rebondies sur le postérieur devenu le label de quelques stars lassées du culte de la minceur.

Niki Minaj
Niki Minaj ©

C'est dans l'air du temps, finie l'époque des fesses honteuses cachées sous un pull XXL, place aux croupes impudentes, insolentes, voire exorbitantes des stars du R'n'B et de la télé-réalité qui n'ont rien à envier aux Vénus callipyges de l'Antiquité.

On retiendra la phrase de Nabila, lucide: "ma plus grande qualité, c'est mes fesses".

Et les ados s'y mettent. Sur les réseaux sociaux, des gamines se refilent des conseils pour prendre du popotin: des culottes rembourrées, des prothèses et même des injections : tout est bon pour arrondir son fessier.

Ainsi vont les modes : aujourd’hui la rondeur, demain le retour de la fesses plates. La fesse idéale n'existe pas.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.