Désormais c’est ce que les polytechniciens vont devoir faire: rendre leur pantoufle.

La pantoufle, c’est las olde que touchent les élèves de polytechnique quand ils intègrent cette prestigieuse école militaire d’ingénieurs: elle s’élève à 450 Euros par mois.

Polytechniciens
Polytechniciens © David Monniaux / David Monniaux

Vous allez me dire, il n’y a pas de quoi ronronner les pieds bien au chaud prés d’une cheminée, mais quand même, car au terme de leurs études la somme déboursée par l’Etat pour former un élève est estimée a 45.000 Euros.

Initialement, en contre-partie de cette solde, pendant dix ans, les élèves devaient travailler dans un corps de l’Etat, ou a défaut, rembourser une partie de l’argent..

Le problème c’est que depuis plusieurs années, les élèves qui choisissent d’aller travailler dans le privé (et ils sont majoritaires) n’ont plus l’obligation de rembourser cette pantoufle alors que ceux qui choisissent de travailler pour l’état pendant moins de dix ans doivent le faire.

Une situation qui a crispé ces dernières année la cour des comptes.

Elle a demandé le rétablissement de la pantoufle.

C’est désormais chose faite: samedi un décret a été publié au journal officiel. Désormais les élèves de polytechnique qui ne travailleront pas au moins dix ans pour l’Etat devront rembourser leur frais de scolarité. Peu importe qu’ils optent pour le privé ou le public.

En période de crise, il n’y a pas de petite économies pour l’Etat a l’aise dans ces charentaises pour récupérer ses pantoufles.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.