Lino Ventura nous a quittés le 22 octobre 1987 et Eric Neuhoff, dans Le Figaro , lui rend ce matin hommage.

« Lino Ventura », écrit-il, « on pourrait en parler comme d'un alcool. C’est du brutal ! ».

Sur les tournages, comme Gabin, il avait ses exigences : pas question d'embrasser ses partenaires et encore moins de tourner des scènes dans un lit.

Pourtant, il faisait fondre les filles et il était capable de séduire Mireille Darc et de soulever Bardot dans ses bras. Le fait est qu'il avait du charme.

A la question : « comment choisissez-vous vos films ? », Ventura répondait : « comme une femme, en prenant des risques ».

La réplique était faite pour lui ; Ventura allait droit au but. Pas de méthode Actor Studio, non merci !

Extrait de « La métamorphose des cloportes », en 1965 (dialogues de Michel Audiard).

Un film qui sera diffusé sur France 3 ce soir en hommage a l'acteur disparu il y a un quart de siècle.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.