Ils sont nombreux, les outils pour faire traîner les procédures judiciaires, et en politique, un homme est passé maître dans l'art de repousser la sanction pénale qui plane au dessus de sa tête : Jean Tiberi.

jean tiberi va en cassation
jean tiberi va en cassation © reuters

Condamné en appel à 10 mois de prisons et 3 ans d'inéligibilité dans l'affaire des faux électeurs du 5ème arrondissement de Paris, Jean Tiberi vient de trouver une nouvelle astuce pour repousser son éventuelle sanction.

Il a déposé un pourvoi en cassation qui ne sera examiné qu'après les municipales : confirmation d'un haut magistrat ce matin dans le Canard enchaîné .

Tiberi peut donc continuer de revendiquer sa qualité de présumé innocent et même se présenter aux municipales de 2014 s’il en a envie.

Comme le souligne le Canard enchaîné , cela ne fait guère que 16 ans que le dossier judiciaire des faux électeurs a été ouvert.

"Encore un instant monsieur le bourreau", la justice attendra.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.