Elle est en papier et à découvrir dans le magazine Science et Vie.

Une  bouteille de vin Frugal, de la société d'emballage britannique Frugalpac. La bouteille est faite de carton recyclé avec une doublure en plastique recyclé de qualité alimentaire pour contenir le vin ou l'alcool
Une bouteille de vin Frugal, de la société d'emballage britannique Frugalpac. La bouteille est faite de carton recyclé avec une doublure en plastique recyclé de qualité alimentaire pour contenir le vin ou l'alcool © Maxppp / Stefan Rousseau/Press Association Images

Pour la première fois en Europe un vignoble italien, Cantina Goccia, a décidé de commercialiser une partie de son vin dans ce type de bouteille nouvelle génération.

Une bouteille, qu'elle soit en plastique ou en verre, reste polluante.
Le plastique on sait pourquoi, son temps de décomposition dans la nature est de 400 ans. Quand on sait que 46 milliards de bouteilles en plastiques sont consommées chaque année dans l'Union Européenne, faites le calcul...

Le verre lui se recycle, certes, mais cette opération reste grande émettrice de gaz à effet de serre. Alors pourquoi pas une bouteille en papier ?

Frugalpac, qui est à l'origine de ce procédé, explique que cette bouteille pèse 5 fois moins qu'une bouteille en verre. Elle permet de réduire les émissions de carbone liées à son transport. Elle est constituée d'une simple feuille de carton découpée et collée autour... d'une poche plastique. On y revient, difficile de se passer quand même de 100% du plastique.

Mais Frugalpac l'assure, le plastique utilisé peut être issu du recyclage ou biosourcé. Il n'empêche, comme le relève l'article de SCIENCE & VIE, ça reste du plastique.  Et difficile de faire mieux pour obtenir un contenant hermétique et étanche. Mais la recherche avance : la marque de Whisky Johnny Walker a trouvé la formule pour commercialiser des bouteilles 100% sans plastiques.

Pour l'instant, on ne parle pas de l'impact sur le goût. Du vin dans une bouteille en papier, avec un bouchon à vis... Je suis sans doute vieux jeu, boomer, pollueur, tout ce que vous voulez... Je ne demande qu'à tester, tout en gardant bien à l'esprit qu'à ce jour, on a toujours pas mis en Paris en bouteille...

L'équipe
Contact