C'est l'une des leçons du forum économique de Davos la semaine dernière, il y a avait bien peu de femmes représentées : 2500 patrons présents et 17% de femmes seulement.

Et l'une d'elles s'est faite remarquer à Davos.

Elle s'appelle Inga Beale, c'est une britannique, patronne depuis 2 ans de la banque Lloyd's de Londres, la première femme à diriger cette vieille institution crée il y a 325 ans.

Inga Beale a cité une étude américaine qui laisse entendre que si les femmes étaient au pouvoir dans les grandes entreprises américaines, le PIB des Etats Unis augmenterait de 5 %.

Alors évidement on n'est pas obligé de croire cette étude, mais c'est comme qu'il faut parler aux patrons qui cherchent toujours à augmenter les profits.

La présence des femmes dans les grands centres de décisions reste d'actualité tous les ans. D'ailleurs à Davos, une des tables rondes était consacrée à la place des femmes et des homosexuels aussi, pour diriger de grandes équipes.__

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.