Cette question fondamentale que tous ceux qui ont la chance d’être en week-end se sont posés avant de partir, c’est le Huff Post qui tente d‘y répondre.

Déconnecter
Déconnecter © Getty / altrendo images

Marine Le Breton écrit ainsi que oui, un week end de quatre jours est suffisant pour déconnecter. Il parait que même deux jours y suffiraient, car faire le break c’est surtout un état d’esprit plus que le nombre de jours.

Un week-end de deux, ou quatre jours n'est pas suffisant pour récupérer

Marine Le Breton est allé demander l’avis de Claire Leconte, professeur de psychologie et auteur de nombreux ouvrages sur les rythmes de vie. Sa réponse est très nette. Non seulement quatre journées sont bel et bien suffisantes pour se refaire une santé, mais un week-end de deux jours l'est tout autant.

La seule différence explique Claire Leconte « c'est que lors d'un week-end de quatre jours, on se dit, à la moitié, on a encore deux jours pour souffler ». Pour elle, deux ou quatre jours c‘est la même chose.

Mais quatre jours permettent de se projeter

Car pour cette chronobiologiste, déconnecter le week-end est une question d 'état d’esprit plus qu’un problème de comptabilité de journées : quand on sait qu'on a quatre jours ou une semaine devant soi, on se projette, et cela permet de s'y préparer. Ce qu'on ne fait pas avec un simple week-end. "Alors que si on prenait l'habitude de le considérer comme un vrai temps de pause, on aurait les mêmes effets", explique-t-elle.

Conseil donc, de notre professeur si vous souhaitez déconnecter ce week-end :

Baladez vous de bon matin et levez-vous sensiblement à la même heure que d’habitude

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.