Le courage des musiciens pakistanais qui osent critiquer les talibans, les fondamentalistes, les terroristes ou l'armée, dans ce Pakistan où l'intolérance gagne du terrain.

« Le courage en chantant » : deux pleines pages ce matin dans Libération pour dire l'espoir que suscitent ces musiciens qui osent s'emparer des sujet tabous.

La « beygairat brigades », la « brigade des mauvais garçons », mais aussi le rappeur Adil Omar et son irrévérencieux « paki rambo »… Courageux aussi ce chanteur pakistanais qui s'appelle Taymûr Rahman. Il est à la fois musicien, professeur de sciences politiques et militant communiste.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Taymûr Rahman a récemment mis en musique la colère des Pakistanais quand les talibans ont osé tirer sur cette écolière de 15 ans qui réclame le droit à l'éducation des filles au Pakistan.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.