Connaissez-vous la dernière « trumperie » ?

Genifer Flowers
Genifer Flowers © Getty / Time & Life Pictures

Une trumperie, c’est ce que j’appelle une facétie de Donald Trump, le candidat républicain à la présidentielle américaine. La trumperie du jour porte bien son nom…

Figurez-vous que Donald Trump menace d’inviter ce soir lors du premier débat télévisé qui l’opposera a Hilary Clinton, Genifer Flowers, l’ancienne maîtresse de Bill Clinton. Une liaison qui remonte à la fin des années 70. Dans un livre, elle avait affirmé que leur liaison avait duré 12 ans.

L'affaire Gennifer Flowers avait failli faire déraper la première candidature à la présidence de Bill Clinton en 1992. À l'époque, il avait nié avoir eu une liaison avec elle. Des années plus tard, il avait reconnu sous serment une seule relation sexuelle, en 1977.

L’intéressée a fait savoir que si elle était officiellement invitée, elle était prêtre à se rendre sur le plateau.

Imaginez un peu le tableau : Hilary Clinton en train de débattre avec Donald Trump avec juste dans dans son champ visuel, l’ancienne maîtresse de Bill assise au premier rang pas et pourquoi pas à ses côtés, Bill Clinton lui-même puisqu’on se doute bien que ce soir, Monsieur sera présent au côtes de Madame pour la soutenir..

En fait la menace de Donald Trump fait suite à une annonce du camp Clinton. Hilary a en effet invité a assister au débat l'homme d'affaires Mark Cuban, très critique du candidat républicain,

Si cet idiot de Mark veut s'asseoir au premier rang, peut-être que je mettrai Gennifer Flowers juste à côté de lui

C'est ce que Donald Trump a tweeté.

La directrice de campagne de Donald Trump n’a pas confirmé que Genifer Flowers viendrait pour le débat. Elle a précisé qu’elle n’était pas formellement invitée.

Ce soir, ce débat est très attendu. Il pourrait battre des records d’audience. Peut-être 100 millions de téléspectateurs attendus derrière leur écran.

On constate avec cette histoire que le choix des invités est toujours extrêmement sensible. Pour déstabiliser l’adversaire tous les coups sont permis…

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.