Cette nuit à Los Angeles, aux Grammy Awards, les Daft Punk ont échangé leur casques pour des masques de Star Wars. "Casque" ou "masque", le but est toujours le même : rester anonymes.

daft punk en lice pour le meilleur album de l'année aux grammy awards
daft punk en lice pour le meilleur album de l'année aux grammy awards © reuters

Mais dans cette recherche d'anonymat, les Daft Punk n'ont pas été les pionniers.

Dans les années 70 déjà, un groupe américain de musique subversive, "The Residents" avait choisi de ne jamais montrer le visage des musiciens et ça dure comme ça depuis 40 ans.

En France, depuis que les Daft Punk ont ouvert la voie en 2001, d'autres artistes ont choisi de ne pas se montrer. Certains expliquent que c'est pour remettre la musique au cœur de leur travail.

Parmi ces nouveaux anonymes qui ont le vent en poupe, le groupe parisien "Fauve" et le chanteur "Cascadeur", le bien nommé puisqu'il est toujours coiffé d'un casque.

Comme conclutLe Figaro qui consacre un article sur le sujet: "cette génération d'artistes préfère l'ombre et la longévité plutôt que le quart d'heure de célébrité que promettait Andy Warhol".

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.