Au marché aux puces de Saint-Ouen, au Nord de paris, l'absence des clients américains chinois ou russes se fait durement sentir dans les chiffres d’affaires. Si l’on en croit un exposant interrogé par le parisien, 70% de ceux qui achètent aux puces sont des étrangers.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.