Anders Behring Breivik
Anders Behring Breivik © ssoosay

C'est un écrivain reconnu en même temps qu'un éditeur talentueux qui travaille chez Gallimard. Richard Millet vient d'accoucher d'un nouveau pamphlet que le journal Le Monde qualifie de douteux : « Eloge littéraire d'Anders Breivik », que les éditions Gallimard ont pris grand soin de ne pas publier. Le livre est sorti dans une autre maison d'éditions.

« Eloge littéraire d'Anders Breivik »… On parle bien de l'homme qui a tué froidement 77 personnes en Norvège il y a plus d'un an.

Le malaise est tel que dans ce livre, Richard Millet prend la précaution de dire qu'il n'approuve pas le geste de Breivik. Mais il souligne « la perfection formelle du crime et sa dimension littéraire ». Les familles des victimes apprécieront…

Le tueur norvégien serait, selon Millet, « la pointe avancée du désespoir des pays en train de perdre leur identité nationale et culturelle ».

« Des théories que ne renieraient pas l'extrême droite », écrit le journal Le Monde . D'ailleurs, dans un essai précédent, Richard Millet apportait un vigoureux soutien à la politique de Bachar Al Assad.

On lira aussi dans le journal Le Monde l'embarras de la maison Gallimard qui emploie Richard Millet. Que faire de cet éditeur talentueux, faiseur de prix littéraires, mais qui « perd la tête dans certain de ses livres » (c'est ce qui disent certains de ses collègues) ?

Richard Millet n'en a cure. Il assume, dit-il, sa position d'écrivain français parmi les plus détestés. Je suis un mal aimé… C'est, dit-il, « une position intéressante qui fait de moi un être d'exception ».

Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.