Surprenante découverte parue dans la revue Nature : l'homme préhistorique avait la peau foncée et les yeux bleus. Des chercheurs ont réussi l'exploit de décrypter les gènes d'un chasseur-cueilleur qui vivait il y a 7000 ans au nord-ouest de l'actuelle Espagne.

Quand il est mort, cet homme n'avait pas plus de 35 ans. Les scientifiques ont même pu tirer son portrait-robot que vous verrez ce matin dans les pages scientifiques du Figaro , en couleur puisque les gènes de la couleur ont parlé.

On pensait jusqu'ici que le teint de l'homme préhistorique était plus clair, et certainement pas qu'il avait les yeux bleus.

On vient d'apprendre également qu'il y a 7000 ans, l'homme était intolérant au lactose et à l'amidon : pas de lait, pas de céréales.

Les scientifiques interrogés dans Le Figaro prédisent de grandes avancées dans ce qu'on appelle "l'archéo-génétique". Les progrès sont tels qu'on a pas fini de remettre en cause nos points de vue sur nos très lointains ancêtres.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.