Retour sur la cérémonie du Panthéon et ce discours de François Hollande qu’il disait être si important.

C’était pas du Malraux mais ça donne de l’espoir, comme le dit un étudiant interrogé par le Huffington Post

Pas du Malraux mais c’était beau quand même. D’autant que François Hollande a fait des allusions au grand écrivain ministre de la culture du Général De Gaulle. Allusions soulignées par Guillaume Tabard dans Le Figaro

"Prenez place ici a lancé le président à l’adresse des quatre héros panthéonisés. Prenez place ici accompagnés du long cortège des jeunes des femmes des déshérités…"

Des allusions, commente Guillaume Tabard, qui ne suffiront pas à inscrire ce discours au Panthéon des lettres, car François Hollande est un tribun pas un écrivain.

Et encore! Henri Vernet dans Le Parisien regrette de n’avoir pas entendu le grand discours de tribun que le président ambitionnait de réussir.

Panthéonisation Geneviève De Gaulle-Anthonioz, Jean Zay
Panthéonisation Geneviève De Gaulle-Anthonioz, Jean Zay © Radio France / Anne Douhaire

Mais là non dit il: il n’y avait pas l’audace d’un Chirac au vélodrome d’Hiver reconnaissant la responsabilité de la France dans la Shoah ,ni même le souffle d’un Valls exaltant la république le 13 janvier à l’assemblée….

Bon mais allons, dans l’Humanité Patrick appelle Muller se veut bon prince: allons dit-il c’était digne!

L’entrée de ces 4 héros au Panthéon n’a pas été flétrie par la pompe et elle est forte d’engagements courageux vers l’avenir Même si François Hollande, qui voulait un chef d’œuvre, a juste réussi un exercice convenable, en oubliant (et ça l’Humanité ne le digère pas décidément) en oubliant d’inclure à sa liste des quatre une personnalité communiste.

De là à savoir si cette séquence émotion lui sera politiquement profitable, pas sûr..

Aux grands patriotes Hollande reconnaissant titre Libération .

Reconnaissant pour le passé bien sûr, mais pourra-t-il en tirer pour lui-même des bénéfices durables, là c’est une autre histoire qui commence.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.