Interview de Joey Starr dans le magazine GQ. Un bad boy qui reconnaît qu'à bientôt 50 ans, il s'est embourgeoisé.

"De toute façons" dit-il, l'idée de départ c'était quand même bien de sortir du 93.

" Vous y retournez à Saint Denis ?" lui demande Léa Salamé qui mène l'interview. " Retourner à Saint Denis ? Mais pour y faire quoi ?" répond Joey Starr...

La ville, la banlieue, Joey Starr redit tout le mal qu'il pense du film La Haine . "A l'époque j'avais trouvé le film de Mathieu Kassowitz très cliché. La Haine, c'était un peu les bobos qui vont au zoo ".

Le chanteur qui se dit de gauche, et embourgeoisé, évoque son dîner à l'Elysée avec sa copine Julie Gayet.

Comment a-t-il trouvé François Hollande à ce dîner ?

"Protocolaire, répond Joey Starr, c'était un peu comme une visite du patrimoine, parmi les autochtones. Et comme je n'étais pas chez moi, j'ai évité de me gratter les sacoches à table" . Grand seigneur.

le rappeur joey starr débarqué d'un avion pour ivresse
le rappeur joey starr débarqué d'un avion pour ivresse © reuters
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.