Bernard Tapie bientôt patron de presse : il ne lui manquait plus que ça ! Le voilà en train de se positionner pour racheter les journaux du groupe Hersant du sud de la France et d’Outre-mer.

Il n'est pas le seul candidat. Le Figaro parle d'ailleurs ce matin de « foire d'empoigne ». Il s'agit de mettre la main sur La Provence , Nice Matin , Var Matin et Corse Matin , mais également sur France Antilles Martinique Guadeloupe Guyan e. Sans doute le dernier acte de l'agonie du groupe Hersant Média.

Bernard Tapie « patron de presse » : apparemment, cette perspective ne fait pas que des heureux.

Le Canard Enchaîné raconte comment l'Elysée aurait tenté de bloquer les ambitions de Bernard Tapie à l'assaut de la presse marseillaise. François Hollande aurait demandé à François Pinault de présenter une contre-proposition, mais après avoir étudié le dossier, l’industriel aurait préféré jeter l'éponge.

En fait, l'Elysée craint une opération en deux temps : le coup d'après serait de voir Bernard Tapie candidat à la mairie de Marseille, ce que l'intéressé dément la main sur le cœur.

On lira enfin l'humour du journal Les Echos , ironisant sur ce soudain héliotropisme de Bernard Tapie prêt à mettre la main sur la presse du sud et des Antilles Guyane, comme un nouveau passeport vers la politique.

Cela n'étonnera pas les fans de la première heure, quand Bernard Tapy s'écrivait avec un « Y » et qu'il chantait dans les années 60 ce titre qui n'est pas resté dans les mémoires et qui s'appelait déjà « passeport pour le soleil ».

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.