françois hollande, la solitude du "chef de bataille"
françois hollande, la solitude du "chef de bataille" © reuters

8 Français sur 10 n'apprécient pas leur chef !

En tout cas ils préfèreraient en avoir un autre: il parait que c'est normal.

Des psys consultants en management le disent au Figaro : en temps de crise, quand l'entreprise est en difficulté, ce sont les qualités intrinsèques du patron qui font la différence. Et paradoxalement ce n'est pas un leader charismatique qui s'imposerait par le contrôle et l'autorité qu'on recherche, pas du tout le genre du sergent Hartmann dans "Full metal jacket" de Stanley Kubrick et son fameux sergent des marines dont la méthode aboutit au drame :

Aujourd'hui, les études le montrent, on veut un chef qui soit un conciliateur sachant écouter et valoriser les autres,bref ce sont les compétences relationnelles qui seraient aujourd'hui plus que nécessaires, un patron qui se tienne à parité avec les autres et les laisse se déployer.

Ce qui nous rappelle quelqu'un... Mais d'où vient alors cette impopularité de François Hollande ?

Il y a quelque chose qui cloche dans le raisonnement.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.