En Russie, un député ultranationaliste s'est indigné de voir le sexe d'Apollon sur les billets de 1000 roubles.

Il demande expressément à la banque russe de modifier ce billet au nom, dit-il, de la défense des enfants contre la pédophilie. Une information relevée dans Libération .

Voilà que l'Agence russe de Protection des Consommateurs surfe sur ce même courant liberticide en demandant l'interdiction des selfies de groupe qui seraient, tenez-vous bien, la principale cause de transmission des poux, puisque les jeunes rapprochent leur crâne.

En Russie, c'est à se demander si les autorités ne sont pas tombées sur la tête!

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.