Cette grand-messe de l'auto qui va ouvrir ses portes le weekend prochain à Paris a-t-elle encore un sens, une semaine après une journée sans voiture ?

Mondial de l'automobile à Paris, en 2014
Mondial de l'automobile à Paris, en 2014 © Getty / Chesnot

Pleine page dans le journal Le Monde qui décrit un salon de l'auto démodé et trop cher. D'ailleurs cette année plusieurs constructeurs boudent l’événement. On ne verra donc pas de voitures Bentley ni Rolls Royce. Pas d'Aston-Martin non plus, ni de Lamborghini, ni Volvo, ni Ford, ni Mazda.

Fini le temps ou les constructeurs se précipitaient au salon pour présenter leur dernière nouveauté .. comme Citroën dévoilant la DS en 1955.

Cette année les absents estiment que le Mondial de l'automobile est devenu une plate forme inaudible ou chaque communication est noyée dans la masse.

Ce Mondial c'est un peu comme dans les rues des grandes villes : "trop d'automobiles tuent l'automobile".

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.