C'est une chanteuse, danseuse du ventre aussi, qui s'appelle Sama al Masri.

Le magazine « M » l'a surnommée « l'égérie kitsh des anti-Morsi ».

Elle chante contre les frères musulmans. Son dernier clip, sorti dimanche dernier, a été téléchargé 500.000 de fois en une seule journée.

Sama al Masri ne fait pas dans la nuance. Dans ce clip, elle se trémousse en assénant un message simpliste comme ce refrain : "les frères musulmans ne tiennent pas leur promesses électorales et ils sentent mauvais".

Sama al Masri dit qu'elle reçoit des menaces de mort et régulièrement, des avocats islamistes déposent plainte contre elle pour insulte à Dieu et au Prophète.

Mais en Egypte, au fur et à mesure que l'opinion s'est retournée contre les frères musulmans les prises de position de Sama al Masri ont gagné en popularité.

Aujourd'hui la jeune femme anime aussi une émission sur une chaine égyptienne satellitaire.

L'équipe
(ré)écouter Le Cabinet de curiosités Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.