Barack Obama avait prévenu, avant de quitter la Maison Blanche: il se tiendrait en retrait du débat politique, sauf si certaines lignes rouges étaient franchies.

Barack Obama encourage la mobilisation contre le décret anti-immigration
Barack Obama encourage la mobilisation contre le décret anti-immigration © AFP / MANDEL NGAN

Il n'aura fallu que dix jours pour que l'ancien président Américain estime que ces ligne rouges ont bel et bien été franchies. Et il le fait savoir par un communiqué, dans lequel il se félicite du niveau de mobilisation des Américains contre les nouveaux décrets.

Barack Obama prend soin de ne jamais citer le nom de Donald Trump, et il encourage donc les Américains à manifester comme il le font depuis plusieurs jours contre les premières décisions prises à la Maison Blanche, et notamment le décret de fermeture des frontières aux réfugies et aux ressortissants de sept pays musulmans.

Pour Barack Obama, manifester contre ces décisions, c'est défendre la démocratie.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.