Dans le Finistère, pendant que certains tentent d'embrasser une carrière politique, d'autres mènent un combat de Bisounours puisqu'il s'agit de sauver la « bise unique » qui serait une tradition dans le Finistère.

C'est une information relevée dans Le Parisien hier, à Brest :un groupe de Bretons baptisé « Grubub » vient de lancer un mouvement pour sauver ce patrimoine local que serait la « bise unique » du Finistère, contre la double bise dont ils constatent avec effarement qu'elle se développe dans leur département de façon exponentielle.

« La bise unique » serait donc une singularité que le Finistère partage avec un seul autre département, celui des Deux Sèvres.

Les « grubub » du Finistère veulent donc qu'on ne se claque qu'une seule bise, contre la tendance générale qui réclame DES bisous au pluriel.

Bisounours
Bisounours © Radio France / JaHoVil
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.