Toute la journée hier les internautes se sont amusés à commenter la tournure de phrase de François Fillon répondant a une journaliste sur la mise en examen de son épouse.

Interrogé sur RTL à propos du "Penelope gate", François Fillon a argué de son innocence et de celle de sa femme en ces termes : "jamais les juges ne pourront démontrer que l'emploi de mon épouse était fictif".
Interrogé sur RTL à propos du "Penelope gate", François Fillon a argué de son innocence et de celle de sa femme en ces termes : "jamais les juges ne pourront démontrer que l'emploi de mon épouse était fictif". © AFP / JEAN-FRANCOIS MONIER

Car au lieu de répondre avec une phrase positive pour dire que sa femme était innocente, il a utilisé une phrase négative, que le _Huffington Post_ a repéré :

Jamais les juges ne pourront démontrer que l'emploi de mon épouse était fictif.

Cette ligne de défense de François Fillon ressemble mot pour mot aux répliques de la série Colombo, quand, à la fin de l’épisode, le piège se referme sur le coupable présumé. Quand celui qui va être confondu par l’inspecteur, gagne du temps, en saluant la perspicacité du lieutenant Colombo.

Tout est dans la tournure de phrase. Mettre l'accent sur le fait qu'il n'y a pas de preuve de culpabilité, plutôt que d’insister sur l’innocence. Dans les épisodes de Colombo, en général, cela finit mal pour l’accusé, mais vous aurez évidemment noté il s’agit de fiction, et toute ressemblance avec des faits réels ne serait que malice de la part du Huffington Post, qui cherche à se détendre un peu, au dépend d’une actualité bien chargée.

► LIRE AUSSI | Les techniques de défense que Fillon partage avec les meurtriers dans « Columbo »

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.