A France Télévisions, le message de la ministre de la Culture a été entendu. Lundi dernier, sur France Inter, Aurélie Filipetti n'y est pas allée par quatre chemins pour dire que la « scripted reality » n'avait pas sa place sur le service public.

Et pourtant cette « scripted reality » fait les beaux jours, ou plutôt les belles audiences, de France 2 et France 3 comme sur TF1 ou M6.

A France Télévisions, le message de la Ministre a donc été entendu. La directrice générale des programmes, Emmanuelle Guilbart, a reconnu que les programmes de « scripted reality » étaient effectivement assez pauvres et qu'il fallait revoir ça !

Mais qu’est-ce que la « scripted reality » ?

C'est le « réel scénarisé », de vrais faits divers reconstitués à l’émotion en épisode de fiction, avec des acteurs. En général, chaque épisode dure un quart d'heure et cela ne fait pas dans la dentelle.

Sur France 2, c'est Julien Courbet qui a lancé le programme qui s’appelle « Le jour où tout a basculé ».

Et pourtant cette « scripted reality » fait les beaux jours, ou plutôt les belles audiences, de France 2 et France 3 comme sur TF1 ou M6.

A France Télévisions, le message de la Ministre a donc été entendu. La directrice générale des programmes, Emmanuelle Guilbart, a reconnu que les programmes de « scripted reality » étaient effectivement assez pauvres et qu'il fallait revoir ça !

Mais qu’est-ce que la « scripted reality » ?

C'est le « réel scénarisé », de vrais faits divers reconstitués à l’émotion en épisode de fiction, avec des acteurs. En général, chaque épisode dure un quart d'heure et cela ne fait pas dans la dentelle.

Sur France 2, c'est Julien Courbet qui a lancé le programme qui s’appelle « Le jour où tout a basculé ».

Extrait de la bande annonce de la série "Le jour où tout a basculé - amour et préjugés"

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.