20 ans le bel âge en principe !

Mitterrand Kohl
Mitterrand Kohl © DR

C'était en 1993 : le traité de Maastricht faisait franchir un pas de géant à la construction de l'Union Européenne en ouvrant à la voie à la monnaie unique.

Le président Mitterrand et le chancelier Kohl pensaient mettre un terme aux violentes crises monétaires qui secouaient le vieux continent régulièrement. Et surtout, l'Allemagne réunifiée était définitivement arrimée à l'Europe : un point qui ne sera pas démenti.

On ne peut pas en dire autant du premier point, non pas tant à cause de la monnaie unique qu'en raison de l'absence totale de toute politique économique commune.

Le chacun pour soi, chacun de son côté, a entraîné la crise financière que l'on sait, mettant en évidence les failles de Maastricht, corrigées en partie ces dernières années.

Mais du coup, 20 ans après, c'est la belle idée de l'Union qui a été écornée, cette idée que défendait avec ardeur, une ardeur aujourd'hui oubliée, le président Mitterrand :

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.