• A la Une de vos journaux ce matin -par Eric Delvaux

__

  • Ce qui fait débat dans la presse- par Eric Delvaux

__

  • Un jour sur la toile- par Hélène Chevallier

  • Gansta Rap, la nouvelle web-série documentaire d'Arte.tv. Loin du bling bling de certains clips de rappeurs américians, la caméra de Sandy Lakdar nous emmène au plus près d'hommes qui survivent en bricolant leurs albums dans leur garage ou en vendant du crack.

  • 7 milliards d'humains et vous? Le site de la BBC propose une petite appli où en rentrant sa date d'anniversaire, l'internaute découvre combien d'humains comptait la planète à sa naissance.

Et dans l'actualité technologique : La création hier d'Andromède. Une société française spécialisée dans le cloud computing, alliance entre l'état, Orange, Dassault Systèmes et Thales, dont le but est de concurrencer les entreprises américaines.

  • La chronique politique

L'homme de second plan - par Romain Gubert, journaliste au Point

__

Les Français ne le connaissent pas, mais il joue un rôle prépondérant : c'est l'actuel secrétaire général de l'Elysée.

Nicolas Sarkozy est sur la photo. C’est lui qui parle à la télévision. Mais en réalité, c’est Xavier Musca qui est à la manœuvre depuis le début de la crise financière. Un homme de Bercy. Il ne donne jamais d’interview et n’aime pas vraiment discuter avec les journalistes off the record . Mais c’est pourtant lui qui va, une nouvelle fois, devoir trouver une solution –et vite !- pour que la décision de George Papandréou de faire un référendum ne soit qu’une catastrophe et non un séisme qui fasse exploser la zone euro.

C’est lui qui a préparé le G20 qui commence demain à Cannes. C’est encore sur ses épaules que repose le fameux triple A de la France, vous savez, celui qui a longtemps permis à l’Etat de s’endetter à bon compte et que la France risque fort de perdre d’ici février… Ou peut-être même avant.

- Ce Xavier Musca, qui est-il vraiment ?

Si ce Corse est un ami de longue date de Sarkozy, qu’ils se tutoient et que tous les deux sont des habitués du canton des Deux-Sorru, Musca est exactement le contraire de Sarkozy. Ce dernier agace Angela Merkel ; Musca la rassure. Sarkozy a les technos en horreur ; l’inspecteur des Finances Musca en est le général en chef après, bien sûr, Jean-Claude Trichet. Sarkozy voudrait encore passer aux yeux des Français pour un super-héro qui sauve le pays en pleine crise ; Musca passe ses nuits à tenter de convaincre les uns et les autres, à Berlin ou à Bruxelles, qu’il faut se mettre autour d’une table.

Et même s’il est très « pensée unique » (il faut de la rigueur dans les comptes publics, un sou est un sou, etc.), ce technocrate sait aussi utiliser sa parfaite connaissance des tribus pachtounes ou de la contre-offensive de la Marne pour détendre l'atmosphère d'une réunion où se prennent de lourdes décisions.

Il y a une autre différence avec Sarkozy. C’est qu’en mai prochain, ce dernier ne sera peut-être plus là. Et dans le camp de François Hollande, on a déjà fait savoir, à mots couverts bien sûr, que Musca restera dans le paysage. Après tout, c’est le patron de la war room anticrise de la France. Et comme la crise ne fait que commencer…

Une chronique réalisée en partenariat avec Le Point

Le Point logo
Le Point logo © Radio France /

Le Point logo
Le Point logo © Radio France /

  • L'histoire du jour- par Eric Delvaux

__

  • Le coup de coeur d'Audrey Pulvar

L'équipe

Mots-clés :

(ré)écouter Le carrefour du 6/7 Voir les autres diffusions de l'émission

Carrefour cinq sept

Carrefour cinq sept

Le Carrefour du 6/7 du 27 juin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.