• A la Une de vos journaux ce matin -par Eric Delvaux

__

  • Ce qui fait débat dans la presse- par Eric Delvaux

__

L'édito politique __ Quand l'actualité sociale s'invite dans la campagne - par Guillaume Roquette , directeur de la rédaction de Valeurs Actuelles

De la fermeture annoncée de la raffinerie Petroplus, en Normandie, à l’avenir de la compagnie de ferries SeaFrance, l’actualité sociale s’invite dans la campagne présidentielle…

Est-ce une bonne chose ?

Ce serait une bonne chose si les politiques prenaient le temps de se plonger vraiment dans ces dossiers, de comprendre pourquoi ces entreprises se sont retrouvées en faillite ou en quasi faillite. Mais ils ont mieux à faire, ils sont en campagne. Alors, ils font semblant. Ils s’agitent. Nicolas Sarkozy fait semblant de soutenir un projet de coopérative ouvrière pour SeaFrance, en sachant pertinemment que l’entreprise n’est pas viable en l’état, à cause de ses sureffectifs. Quant à François Hollande, il rencontre aujourd’hui les salariés de Petroplus : très bien, mais aura-t-il le courage de leur dire que les raffineries ferment partout en Europe parce que le pétrole est désormais transformé près des lieux de production ?

- Il est quand même normal que les politiques se préoccupent de l’emploi.

C’est la priorité numéro un des Français !

Oui, mais quand on aspire à devenir ou à rester Président de la République, on a un devoir de vérité.

L’Etat n’a pas à venir au secours d’entreprises qui ne sont pas viables, cela se termine toujours en catastrophe. Et, de toute façon, il n’a plus d’argent pour cela. Son rôle, c’est de fixer des règles qui permettent aux entreprises françaises de résister à la crise. D’introduire plus de flexibilité, comme en Allemagne, d’arrêter de faire financer par les entreprises des dépenses qui relèvent de la solidarité, comme les allocations familiales, la CMU ou le minimum vieillesse.

Mais évidemment, il est beaucoup plus payant, électoralement, de jouer les sauveurs devant les caméras.

Souvenez-vous de ce pauvre Lionel Jospin ; il avait osé avouer « L’Etat ne peut pas tout ». Cela lui a coûté l’Elysée.

Une chronique en partenariat avec Valeurs Actuelles

Valeurs actuelles
Valeurs actuelles © Radio France
Valeurs actuelles
Valeurs actuelles © Radio France

__

  • L'histoire du jour- par Eric Delvaux

  • Le conseil d'Audrey Pulvar

Saison 1 de la série télévisée Treme

Coffret 4 DVD

Editeur : Warner Bros

Prix : 29.99€ (Prix Fnac)

Démarrage de l'excellente sérieTreme ce soir, sur France ô (en VF)

Une série signée des créateurs de la série The Wire , label : HBO

C'est l'histoire de la Nouvelle-Orléans se relevant de l'ouragan Katrina (Treme, du nom d'un ancien quartier d'esclaves de la Nouvelel-Orléans), de ses 1.500 morts, de ses maisons condamnées et de la foi, cheville au corps, des habitants de la ville pour la relever et refaire vivre ses parades de rue, son carnaval, la violence à fleur de peau.

On découvre les conséquences très concrètes de l'évacuation chaotique des civils au moment de l'ouragan et le fait que des centaines de personnes ne sont jamais revenues et on ignore, d'ailleurs, ce qu'elles sont devenues.

On voit aussi l'incompréhension d'une population et de son style méditerranéen, confronté à des forces de l'ordre venues du nord, avec des méthodes beaucoup plus expéditives.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.