A la Une des quotidiens nationaux ce matin

Par Eric Delvaux

Le Figaro : En chefs de guerre pour les législatives, le Premier ministre et le patron de l'UMP appellent à l'unité et à la mobilisation des troupes pour les élections de juin prochain

Libération : "Hollande en pleine croissance" : le président élu est déjà à la manoeuvre pour faire adopter un plan de relance à l'échelle européeenne

L'Humanité : Un sondage CSA, analyse de la présidentielle, d'où il ressort que 70% des ouvriers ont choisi la gauche.

Les Echos : L'Europe tente encore d'éviter la faillite de la Grèce

Le Parisien/Aujourd'hui en France : Photo d'une femme sur une balance avec ce titre : "Vous faites trop de régimes" ; étude menée auprès de 105.000 Francais révélant un abus collectif des régimes amaigrissants, souvent inefficaces voire dangereux

Débat sur l'avenir en France de la Radio Numérique Terrestre

Dans les pages médias - par Eric Delvaux

La RNT, ce projet de radio numérique plusieurs fois dézingué depuis 2009, c'est un meilleur son, une meilleure couverture géographique et surtout la possibilité d'augmenter l'offre radiophonique, alors qu'actuellement la norme est saturée. La RNT, c'est une des solutions à ce problème, sauf que les 4 grands groupes de la radios privées n'en veulent pas.

L’UMP aurait-elle trouvé en Marine Le Pen son nouvel adversaire ?

La chronique politique de Guillaume Roquette , directeur de la rédaction de Valeurs Actuelles

Marine Le Pen
Marine Le Pen © Radio France / Anne Audigier

A en croire Jean-François Copé, on le dirait bien. Le secrétaire général de l’UMP a réaffirmé hier qu’il « tirerait les conséquences » de tout accord local entre un candidat UMP et le FN. Ce qui signifie, en clair, que le fautif serait exclu du mouvement.

En fait, Copé répondait à une interview de Marine Le Pen qui paraît aujourd’hui dans Valeurs Actuelles, dans laquelle celle-ci propose des « ententes » avec les candidats UMP.

__

- Mais Marine Le Pen connaît pourtant la ligne de l’UMP : pas d’alliance avec le FN !

Oui, mais elle a échafaudé un scénario incroyablement roué. Celui où un élu UMP appellerait à voter pour les candidats FN qui se retrouveraient face à la gauche au second tour des législatives. En contrepartie de cet appel à voter FN, l’élu UMP bénéficierait pour lui-même d’une consigne de vote du Front National.

Le piège est très habile : beaucoup de députés UMP savent que leur réélection est très compromise le mois prochain. Ils peuvent être tentés de sauver leur propre siège en appelant à voter FN ailleurs, là où il n’y a plus de candidats UMP au second tour.

- C’est machiavélique…

Oui, parce que Marine Le Pen se fiche éperdument du sort des députés de l’ancienne majorité.

Son seul objectif est aujourd’hui de faire exploser l’UMP, après avoir contribué à faire gagner François Hollande, afin de devenir la personnalité la plus puissante de l’opposition.

La droite parlementaire doit résister au piège ; organiser, à l’intérieur de la famille, au sein de l’UMP, des courants, dont certains seront très à droite, pour ensuite faire trancher les militants par une primaire.

En n’oubliant jamais que Jean-Marie Le Pen faisait en 2002 presque le même score que sa fille le mois dernier. Et que ça n’a pas empêché Sarkozy d’être élu haut la main cinq ans plus tard.

Viré pour un tweet!

L'histoire du jour, par Eric Delvaux

Un tweet, un message injurieux envers la compagne de François Hollande et au-delà, injurieux envers toutes les femmes. C’est le journaliste Pierre Salviac qui a posté ce message sur le réseau social. Un texte court dans lequel il invite ses consoeurs "à baiser utile pour avoir une chance de se retrouver première dame de France ». On lira cela dans Le Parisien/Aujourd'hui en France et dans Libération . RTL préfèrera désormais se passer de ses services.

La presse dite "de gauche" face au futur gouvernement de gauche

Brève, par Eric Delvaux

Avec l'exemple desInrockuptibles , qui annoncent la couleur : ils continueront sur une ligne d'indépendance sans complaisance pour le gouvernement quel qu'il soit. La presse libre est d'abord un contre-pouvoir, quel que soit le pouvoir. A méditer collectivement...

2 minutes 30 de vidéosurveillance... insoutenable

Par Audrey Pulvar

Il s'agit de 2'30 instoutenables d'une bande de vidéosurveillance reprise sur la plupart des sites de presse anglo-saxons. On y voit le calvaire de Kelly Thomas, un SDF schizophrène âgé de 37 ans, battu à mort par des policiers en juillet 2011. Des décharges de taser lui ont été infligées alors que quelques minutes avant, alors qu'il est interpellé par les policiers sous un abri bus, semble plus inconscient de ce qui lui arrive qu'en train d'haranguer la police. Le calvaire dure 33 minutes en réalité.

Kelly Thomas est mort à l'hôpital des suites de ses blessures ; deux de ses agresseurs ont été condamnés pour ces actes, qui ont eu lieu dans la banlieue de Los Angeles.

Les liens

Kelly Thomas: Orange County police filmed beating homeless man – video

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.