A la Une ce matin, l'Europe congelée.

A la veille du sommet qui devait entériner une véritable union économique et monétaire, la France et l'Allemagne reculent au grand regret de Libération qui file la métaphore climatique : l'Europe est « congelée » et le fédéralisme remis aux calendes grecques.

L'Europe qui est à l'origine des « premiers dérapages » de la dépense publique : c'est le titre des Echos qui pointent l'augmentation de la contribution de la France au budget européen en 2013 : + 837 millions qui nécessiteront des économies supplémentaires.

Ne pas peser sur les dépenses publiques, c'est aussi l'une des explications de la non nationalisation du site Arcelor-Mittal de Florange : pour L'Humanité , qui reprend les informations du Canard enchaîné hier, c'était pourtant un scénario crédible et Jean-Marc Ayrault l'a abandonné pour des raisons idéologiques.

Exactement l'inverse de ce que pense Laksmi Mittal lui-même, qui s'exprime dans Le Figaro : une nationalisation aurait été un « bond en arrière » et le monde entier a été surpris de ce projet français, pour lequel, assure le patron d'Arcelor, le Président de la République n'était pas très partant.

A la Une également ce matin, deux situations difficiles dans Le Parisien et La Croix : « l'enfer du quotidien des profs » dans Le Parisien, qui publie le journal de bord édifiant de deux enseignants de banlieue parisienne.

Et dans La Croix, le sentiment d'abandon qui traverse ce qu'on appelle les « déserts médicaux », avant que le ministre de la Santé ne présente ce matin de nouvelles mesures pour inciter les médecins à s'installer en zones rurales.

C'était cette nuit « la nuit des champions » pour le journal L'Equipe et sa nouvelle déclinaison télé, l'Equipe 21 : Camille Muffat et Teddy Riner ont été sacrés champions des champions 2012.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.