Mercredi, jour du cinéma et jour d'ouverture du festival de Cannes avec Steven Spielberg superstar en président du Jury.

Libération déforme l'un des plus grands succès de Spielberg pour évoquer la situation du cinéma français : « Les dents de l'amer ». Avec, donc, un goût d'amertume en se demandant si le cinéma français n'est pas en crise.

L’Humanité n'est pas en reste sur le sujet, avec sa Une sur les cinéastes européens qui se mobilisent pour défendre l'exception culturelle contre l'accord de libre-échange transatlantique : « Europe/Etats-Unis », le mauvais film de la marchandisation.

Pour le reste, c'est encore l'onde de choc après les émeutes avant-hier soir place du Trocadéro : « l'onde de choc », c'est le titre du Figaro .

Un lieu très mal choisi, des policiers mal renseignés et un service d'ordre débordé : les journaux pointent un manque de préparation. « C'était prévisible » titre Le Parisien/Aujourd’hui en France.

A la Une du journal La Croix , la lutte contre les paradis fiscaux qui devrait rapporter plusieurs milliards d'euros dans les caisses de l'Etat.

A noter, aussi, un nouveau quotidien dans les kiosques ce matin : L’Opinio n (1,5 euros) en ligne également depuis hier. Un bi média avec une ligne éditoriale « libérale » et dont le patron est Nicolas Beytout.

Enfin à la Une du journal Les Echos : Bercy est désormais dans le collimateur en cas de remaniement.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.